Les éditions de l’attribut ? Des essais, des outils de réflexion, de la ressource pour dessiner les perspectives des politiques culturelles à venir et les affirmer comme des enjeux de société.

Categories

Accueil du site > Ressources > Art et culture, de quoi parlons-nous ?


Jean-Gabriel Carasso

Art et culture, de quoi parlons-nous ?

CARASSO, Jean-Gabriel, 2009

« L’ART EST-IL UTILE OU NECESSAIRE ? »

Colloque national Art et thérapie - Clermont de l’Oise 18 juin 2009

ART ET CULTURE : DE QUOI PARLONS-NOUS ?

« L’horreur, c’est de fabriquer, de peindre en dehors de toute nécessité. » Bram van Velde

Deux mots sur celui qui vous parle : je suis un homme triple. Homme de théâtre d’abord, j’ai passé une vingtaine d’années dans la pratique théâtrale, comme régisseur, comédien, metteur en scène, formateur… Au Théâtre de la Clairière, puis au Théâtre du Bonhomme Rouge, j’ai participé à l’émergence du théâtre pour les enfants en France, vers la fin des années 60 puis dans les années 70. J’ai ensuite été l’élève de Jacques Lecoq, puis collaborateur du dramaturge brésilien Augusto Boal lors de sa venue en France et du développement de son « Théâtre de l’Opprimé ». J’ai encadré de nombreux stages de formation théâtrale et enseigné à l’Université de Paris III et au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Homme d’éducation ensuite, je me suis intéressé très jeune, à partir des colonies de vacances, à l’éducation nouvelle, l’éducation active, l’éducation populaire, découvrant successivement Maria Montessori, Célestin Freinet, Paolo Freire et tant d’autres éducateurs majeurs de ce courant rénovateur de l’éducation. Au sein des CEMEA (centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active), j’ai milité pour les pratiques théâtrales dans l’éducation, découvrant notamment Moreno et son Psychodrame, Winnicott et ses réflexions sur le jeu… Citoyen engagé enfin, je me suis intéressé à la politique culturelle en obtenant un DESS de sciences politiques, en dirigeant l’association nationale théâtre et éducation (ANRAT) pendant douze ans, en collaborant avec l’Observatoire des politiques culturelles de Grenoble et en dirigeant, plus récemment, une association de recherche sur les politiques culturelles, l’Oizeau rare. C’est donc à partir de ces trois points de vue, étroitement mêlés désormais, que je voudrais apporter quelques réflexions sur le thème qui vous occupe.

ACTUALITE DU THEME

Mais d’abord, pourquoi ce thème aujourd’hui ? Pourquoi évoquer une fois de plus la question de l’art, de sa fonction, de sa justification, de sa légitimité, comme cela se fait dans d’innombrables colloques, Art et culture, de quoi parlons-nous Jean-Gabriel Carasso 18 juin 2009 Clermont de l’Oise 2 rencontres, séminaires ? Depuis une trentaine d’années, en effet, on ne compte plus les interrogations profondes sur la question artistique, sur la question culturelle, mais également sur l’éducation et sans doute la santé que vous connaissez mieux que moi. D’où vient cette actualité du thème ? Sans doute, les termes utilisés sont-ils porteurs de nombreuses contradictions. Quelle(s) culture(s) ? Des sociologues ont trouvé 117 définitions du mot « culture » ! Je me garderai bien d’en retenir une seule, qui prétendrait à la vérité globale de la chose, n’évoquant que quelques pistes en débat. Deux conceptions principales de la culture ont cours dans le débat public. D’une part la conception « ethnologique » qui considère la culture comme l’ensemble des manières d’être, de faire, d’un groupe, d’une communauté, d’une société… Culture jeune, culture Berbère, culture de banlieue, culture d’entreprise… C’est la manière de s’habiller, de parler, de se nourrir, d’enterrer les morts… qui fonde une identité individuelle et/ou collective. La seconde conception dominante porte sur la posture intellectuelle d’un individu dit « cultivé » : celui qui sait beaucoup de choses, qui peut le cas échéant devenir « érudit », voire « savant », selon le degré de connaissances acquises et la capacité qu’il a d’en faire une synthèse personnelle.

(...)

Document(s) à télécharger

Partager