Les éditions de l’attribut ? Des essais, des outils de réflexion, de la ressource pour dessiner les perspectives des politiques culturelles à venir et les affirmer comme des enjeux de société.

Categories

Accueil du site > Ressources > Études socioéconomiques et politiques culturelles


Philippe Poirrier

Études socioéconomiques et politiques culturelles

POIRRIER Philippe, 2010

« Le ministère de la Culture se dote en 1963 d’une cellule d’études et de recherches. Ce Service des études et recherches (SER), devenu Département des études et de la prospective en 1986, occupe une place originale au sein de l’administration : l’esprit militant, issu de l’éducation populaire, estompera longtemps les seules logiques administratives. »

En 1961, la Commission de l’équipement culturel et du patrimoine artistique du IVe Plan avait regretté que « pour sa tâche de planification, elle n’ait pu disposer de données précises et chiffres sur les besoins, les structures et les budgets en matière d’action culturelle ». Deux ans plus tard, pour préparer les outils nécessaires à l’élaboration du Ve Plan, Jacques Delors, conseiller pour les affaires sociales au Commissariat général au Plan, recommande la création d’une cellule d’études et de recherches au ministère des Affaires culturelles. Animée par Augustin Girard (rapporteur en 1961 du groupe de travail « Action culturelle » du IVe Plan), cette cellule demeure pendant une décennie une émanation du Plan à la lisière de l’administration de la rue de Valois. Le Service des études et recherches (SER) est officiellement créé en 1963. Il faut attendre le soutien de la Fondation pour le développement culturel (Paul Chaslin et Pierre Moinot) et de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique (Paul Delouvrier) par l’intermédiaire d’une action concertée lancée en 1974-1975 (cf. encadré) pour conforter le SER au plan budgétaire. En 1982, la multiplication par sept du budget du SER confirme cette montée en puissance.

(...)

Document(s) à télécharger

Partager